Inauguration d'une plaque au carré militaire

170412 plaque1Dimanche 9 avril 2017, Monsieur le Maire M. Kemih, a inauguré une plaque au carré militaire du cimetière de Vallon, afin de marquer l’hommage solennel que notre commune veut rendre aux soldats qui tombèrent au combat, lors des guerres qui ébranlèrent le siècle dernier, comme à tous ceux qui au cours des dernières décennies, ont perdu la vie dans des pays lointains où ils sont allés servir l’armée française.

Le Maire a rappelé dans son discours que même si plus de 100 ans nous séparent du premier grand conflit mondial, l’entretien de ce carré militaire, nous invite à nous souvenir et à honorer tous ceux qui s’engagèrent au prix de leur vie, pour notre liberté.

 

Les rues de notre commune portent déjà les noms de jeunes ou moins jeunes, tombés sous le joug ennemi, pour défendre leur territoire et pour conserver une chance des plus convoitées dans le monde : naître et vivre dans un pays libre. Un nom inscrit au coin d’une rue ou sur un monument aux morts ne suffit pas à lutter contre l’oubli. Il faut lutter contre l’érosion du temps sur les mémoires et faire vivre le souvenir de ces hommes, et davantage encore auprès des jeunes générations.

Devant notre monument aux morts, chaque 8 mai et chaque 11 novembre, nous rendons hommage aux victimes de guerre, et ce, en présence de plusieurs générations de vallonnais. Mais dimanche 9 avril, l’hommage était plus privé puisqu’il concernait ceux enterrés dans ce carré militaire :

- COURTAUD Joseph, mort à 35 ans,

- BONNEAU Jean, mort à 28 ans,

- LANORD Antoine, mort à 28 ans,

- COQUELIN Jean, mort à 43 ans,

- DEBRUGE Henri, mort 28 ans,

- PINSON Camille, mort le 15 Août 1918,

- BOUCHAUD Georges, mort le 7 Octobre 1914,

- PARMIER Pierre, mort à 34 ans,

- LARVARON Louis, mort à 22 ans,

- PERROT Félix, mort à 20 ans,

- QUINAULT Jean, mort à 28 ans,

- BOUCHER Pierre, mort à 29 ans,

- DURIN Jean, mort à 39 ans,

- GODIGNON Jean, mort à 42 ans,

- FLOUZAT Raymond, mort à 21 ans,

- PATIN Pierre, mort à 34 ans,

- BABILLOT Eugène, mort à 34 ans.

A ces combattants le Maire a associé : 

- Le lieutenant LEY, mort en Indochine,

- Et René DUVERGER, mort en Algérie,

 

Le Maire s'est aussi engagé, au nom de la municipalité, à entretenir au mieux ce carré militaire, afin que chacun des visiteurs puisse, aujourd’hui comme demain, honorer ainsi leur mémoire. 

170412 plaque3